Trouver MaVoie

L’an dernier, 700 000 jeunes sont arrivés sur un marché du travail sinistré par la crise sanitaire, alors que le chômage concernait 18,4 % des 15-24 ans au quatrième trimestre 2020. Pour leur redonner des perspectives d’emploi et favoriser leur insertion professionnelle, l’association MaVoie - une initiative portée par Bayes Impact, Generation France, Jobready et Chance - a créé un parcours personnalisé, entre outils numériques et accompagnement humain, mettant l’accent sur l’inclusion.
6 minutes de lecture
Thibaut Guilluy, Haut-commissaire à l’emploi et à l’engagement des entreprises.

Quelle est la situation des jeunes sur le marché du travail actuel ?

Entre le début de la crise et maintenant, le chômage a augmenté de 8 %, soit 6 millions de personnes supplémentaires. La mise en place du plan « 1 jeune, 1 solution » a tout de même permis d’obtenir 1,2 million de recrutements en emplois durables entre le 1er août et le 31 décembre, soit le même niveau qu’en 2019 et 2018. Le nombre d’apprentis et d’alternants a aussi franchi la barre des 500 000 contrats en apprentissage, soit une hausse de 30 % par rapport à l’année précédente.

En quoi consiste le plan « 1 jeune, 1 solution » que vous portez ?

Premièrement, lorsqu’une entreprise recrute un jeune de moins de 26 ans, elle obtient une aide financière. Ensuite, nous investissons 15 milliards d’euros pour financer le développement des compétences des jeunes demandeurs d’emploi, dont 200 000 formations professionnelles dans le domaine de la transition numérique et écologique. Puis, en 2021, nous sommes passés de 600 000 à 1 million de jeunes accompagnés intensivement pour retrouver un emploi, en nous appuyant sur Pôle emploi, les acteurs locaux, mais aussi les écoles de la deuxième chance ; le mentorat (accompagnement par un étudiant, un professionnel en exercice ou un retraité) également, avec l’objectif de passer de 25 000 à 200 000 jeunes aidés en 2022. Et enfin, en nous appuyant sur la création d’entreprise, via un appel à projets pour accompagner 15 000 créations d’entreprises ou associations supplémentaires.

Pourquoi soutenir un projet comme MaVoie ?

Ce qui est intéressant déjà, c’est que cette initiative est le fruit du regroupement de plusieurs associations. J’apprécie également son rapport au numérique pour gagner en performance tout en gardant un coaching humain. Je crois beaucoup au numérique comme support de la relation humaine. Et puis, MaVoie travaille sur une approche très inclusive, avec une capacité à accompagner des jeunes qui n’étaient plus forcément dans les radars.

"Je crois beaucoup au numérique comme support de la relation humaine."
Thibaut Guilluy
Thibaut Guilluy, Haut-commissaire à l’emploi et à l’engagement des entreprises.   @Ministères sociaux DICOM Tristan Reynaud Sipa Press Bertrand Chédé, président tournant de MaVoie et directeur de Jobready.   @Article 1 - Fatima Hammouch
Philippe du Payrat, délégué général MaVoie.   @Jennifer Mosquera
Bertrand Chédé, président tournant de MaVoie et directeur de Jobready.

Pouvez-vous nous présenter le programme Jobready et son rôle au sein du projet MaVoie ?

Jobready est un programme numérique et présentiel qui vise à identifier et valoriser les compétences transversales, dites “soft skills”, pour donner plus de chances à l’accès à l’emploi. Il permet de clarifier les compétences des personnes accompagnées par MaVoie. En outre, Jobready est l’un des 3 programmes – avec Inspire et Réussir – que propose l’association Article 1, qui œuvre pour l’égalité des chances en accompagnant des jeunes, issus de milieux populaires, dans leur réussite scolaire et l’insertion professionnelle.

Quel rôle joue l’innovation technologique dans ce projet ?

L’idée est de rendre lisibles des talents qui sont socialement mal analysés : avoir fait du sport, voyagé ou travaillé dans la restauration rapide a de la valeur en termes de “leadership”, de créativité ou d’esprit d’équipe. Racontez votre expérience de vie et, en moins de 5 minutes et 10 questions de contexte, le chatbot (programme conçu pour dialoguer avec des utilisateurs via une plateforme ou une application de messagerie, ndlr) les traduit en compétences grâce à un algorithme. En un an et demi, nous avons passé la barre des 15 000 badges de compétences en circulation pour 8 000 personnes.

À qui s’adresse plus particulièrement Jobready ?

Le sujet est universel. Cependant, notre public cible, ce sont les primo-accédants sur le marché du travail. Des jeunes qui finissent leurs diplômes, d’autres qui sont dans une expérience professionnelle courte ou à la recherche d’un emploi, avec une fourchette d’âge allant de 16 à 25 ans.

"Jobready est un programme numérique et présentiel qui vise à identifier et valoriser les compétences transversales."
Bertrand Chédé
Les quatre étapes du parcours MaVoie, avec Philippe du Payrat, délégué général.

Étape 1 : Définition du projet professionnel

Au commencement du parcours MaVoie, il doit y avoir une envie. Ses utilisateurs, en grande partie des jeunes entre 16 et 34 ans de la « génération Covid », peuvent être au chômage, en reconversion professionnelle, en contrat court ou tout simplement à la recherche d’une première expérience sur le marché du travail. Leur connexion sur le site www.mavoie.org leur offre une double possibilité : s’orienter à l’aide d’un spécialiste ou le faire eux-mêmes. Dans ce cas, des questions vont les guider et les aider dans la première étape du parcours, celle qui vise à faire le point sur leurs acquis professionnels et leurs envies. « Cette étape permet de se connaître, explique Philippe du Payrat. C’est très bien d’avoir un bon poste, mais si l’on est malheureux toute sa vie, à quoi bon ? » Il faut ensuite choisir son objectif : retrouver un emploi, se préparer à un entretien ou se former. Dans chacun de ces cas, l’association pose la question de savoir si le métier du demandeur est à ses yeux « passionnant », « intéressant » ou « un emploi comme un autre ». Si l’utilisateur est sûr du métier qu’il vise, il passe à l’étape 2. Mais s’il opte pour la dernière réponse, MaVoie le dirige vers Chance.co pour éventuellement redéfinir son projet professionnel.

Étape 2 : Clarification des compétences

Philippe du Payrat l’assure : « MaVoie, c’est le chemin qui lie les 4 différentes étoiles : se connaître, se donner les moyens, se préparer et restituer son histoire. » Prenons les 7 années de football en club de Walid, lors desquelles il portait le brassard de capitaine. Dans la plupart des CV, cette expérience se retrouverait en bas de page sous une ligne Loisirs. L’objectif de l’étape 2 est de valoriser ces expériences passées en les matérialisant en compétences transversales, ou “soft skills”. Dans le cas de Walid, “leadership”, confiance en soi, écoute ou encore empathie. « Aujourd’hui, apprendre à apprendre, être adaptable, savoir se remettre en question ou travailler en groupe sont des compétences plus importantes que l’expertise métier », détaille Philippe du Payrat. Pour autant, MaVoie propose de faire le bilan concret des compétences du demandeur d’emploi dans la branche qu’il a choisi d’explorer. Un plombier, par exemple, devra indiquer s’il sait poser des tuyauteries, installer un chauffage, diagnostiquer une panne ou réaliser des travaux de raccordement. Dans d’autres cas, le défi est tout autre puisque « certains savent très bien ce qu’ils veulent faire mais ne sont pas bons en entretien », pose Philippe du Payrat.

Étape 3 : Évaluation des besoins de formation

Passé l’identification des compétences de l’utilisateur, celui-ci peut découvrir l’ensemble des formations adaptées à sa situation (remise à niveau, formation intensive sur plusieurs mois aux outils du numérique, mentorat etc.). Des associations comme Jobready ou Generation France peuvent proposer des cours gratuits (valorisation des “soft skills” avec Jobready) et des parcours débouchant sur des métiers en croissance, en présentiel ou en ligne. « MaVoie va proposer 2 à 3 solutions, détaille Philippe du Payrat. Pas plus. Parce qu’avec 15 000 solutions, est-ce que j’incite à passer à l’action ? Non. Or, notre enjeu est de mettre les jeunes en mouvement. » Alors que le taux de chômage des jeunes Français est particulièrement élevé (18,4 % des 15-24 ans au quatrième trimestre 2020, selon l’Insee), l’association s’est fixé comme objectif d’orienter 10 000 personnes grâce à sa plateforme numérique d’ici à fin 2023.

Étape 4 : Préparation aux entretiens

À la fin du parcours, lorsque les capacités et besoins de l’utilisateur ont été identifiés, il peut – à chaque étape – prendre rendez-vous avec un spécialiste de l’orientation, qui l’écoutera et mettra en perspective ses besoins avec les solutions offertes par MaVoie. L’association Bob Emploi propose, par exemple, de débloquer la recherche d’emploi en moins de 10 minutes grâce à des stratégies sur mesure et des conseils suggérant les meilleures actions à réaliser, de manière gratuite. « La stratégie, ce n’est pas uniquement d’envoyer 300 CV et lettres de motivation pour avoir zéro réponse », explique Philippe du Payrat. À qui envoyer son CV ? Comment cibler ses destinataires ? Comment se présenter en entretien, mettre ses qualités en avant et gagner en confiance en soi ? Tout pour bien réussir cet ultime défi et décrocher un emploi. « MaVoie découpe la montagne recherche d’emploi en étapes atteignables », conclut Philippe du Payrat. Afin que l’envie se concrétise pour tous les jeunes.

Définition du projet professionnel.   @Pat Grivet Clarification des compétences.   @Pat Grivet
Évaluation des besoins de formation et préparation aux entretiens.   @Pat Grivet

●Bayes Impact est une organisation non gouvernementale qui développe des services publics citoyens, convaincue qu’une alliance entre les entrepreneurs citoyens et les États permet de faire émerger une nouvelle génération de services d’intérêts généraux, créés par et pour les citoyens.

●Génération France est une association à but non lucratif qui vise à transformer le système, depuis la formation jusqu’à l’emploi, pour former et soutenir l’insertion de personnes éloignées de l’emploi vers des opportunités de carrière qui leur seraient inaccessibles autrement.

●Chance est une entreprise sociale qui propose un parcours de “coaching” professionnel numérique pour choisir un travail qui rend heureux. Le parcours s’adapte à chaque individu et lui permet de construire le choix professionnel qui lui correspond le mieux.

●Jobready est un programme de l’association Article 1, dédié à l’identification, l’évaluation et au développement de compétences transversales, aussi appelées “soft skills”, avec un enjeu de valorisation de l’engagement des publics jeunes, étudiants et des personnes éloignées de l’emploi par le biais de badges numériques.

MaVoie est soutenue par Google.org, branche philanthropique de Google, qui, dans le cadre de l’initiative Tech For Good lancée par le président de la République, s’est engagée à ses côtés lors d’une première subvention d’1,1 million d’euros en 2020, renouvelée en 2021 à hauteur de 850 000 euros.

Histoires associées

L'histoire d'une femme qui sauve des vies avec des motos de livraison, des banques de sang et Google Maps

L'histoire d'une femme qui sauve des vies avec des motos de livraison, des banques de sang et Google Maps

Hommage aux petites entreprises, qui sont toujours là, tout près de nous

Hommage aux petites entreprises, qui sont toujours là, tout près de nous

Comment cinq femmes de la République démocratique du Congo utilisent la recherche Google pour créer des opportunités

Comment cinq femmes de la République démocratique du Congo utilisent la recherche Google pour créer des opportunités

Un vétéran se donne pour mission de construire un monde plus inclusif

Un vétéran se donne pour mission de construire un monde plus inclusif

L'histoire d'une programmeuse amérindienne autodidacte qui se bat pour sa communauté

L'histoire d'une programmeuse amérindienne autodidacte qui se bat pour sa communauté

Découvrez comment, avec l'aide de Google Maps, un libraire à vélo livre ses clients pour leur plus grand plaisir

Découvrez comment, avec l'aide de Google Maps, un libraire à vélo livre ses clients pour leur plus grand plaisir

L'histoire d'une femme qui sauve des vies avec des motos de livraison, des banques de sang et Google Maps

L'histoire d'une femme qui sauve des vies avec des motos de livraison, des banques de sang et Google Maps

Hommage aux petites entreprises, qui sont toujours là, tout près de nous

Hommage aux petites entreprises, qui sont toujours là, tout près de nous

Comment cinq femmes de la République démocratique du Congo utilisent la recherche Google pour créer des opportunités

Comment cinq femmes de la République démocratique du Congo utilisent la recherche Google pour créer des opportunités

Un vétéran se donne pour mission de construire un monde plus inclusif

Un vétéran se donne pour mission de construire un monde plus inclusif

L'histoire d'une programmeuse amérindienne autodidacte qui se bat pour sa communauté

L'histoire d'une programmeuse amérindienne autodidacte qui se bat pour sa communauté

Découvrez comment, avec l'aide de Google Maps, un libraire à vélo livre ses clients pour leur plus grand plaisir

Découvrez comment, avec l'aide de Google Maps, un libraire à vélo livre ses clients pour leur plus grand plaisir

L'histoire d'une femme qui sauve des vies avec des motos de livraison, des banques de sang et Google Maps

L'histoire d'une femme qui sauve des vies avec des motos de livraison, des banques de sang et Google Maps

Hommage aux petites entreprises, qui sont toujours là, tout près de nous

Hommage aux petites entreprises, qui sont toujours là, tout près de nous

Comment cinq femmes de la République démocratique du Congo utilisent la recherche Google pour créer des opportunités

Comment cinq femmes de la République démocratique du Congo utilisent la recherche Google pour créer des opportunités

Un vétéran se donne pour mission de construire un monde plus inclusif

Un vétéran se donne pour mission de construire un monde plus inclusif

L'histoire d'une programmeuse amérindienne autodidacte qui se bat pour sa communauté

L'histoire d'une programmeuse amérindienne autodidacte qui se bat pour sa communauté

Découvrez comment, avec l'aide de Google Maps, un libraire à vélo livre ses clients pour leur plus grand plaisir

Découvrez comment, avec l'aide de Google Maps, un libraire à vélo livre ses clients pour leur plus grand plaisir

Haut de page